TissCabaretmétissé2020

De TEXTEMachine
Révision datée du 22 janvier 2020 à 20:09 par Gracine (discussion | contributions) (Page créée avec « Texte de David menes-Rodriguez avec la collaboration du CF22jan20 Reg: Julia était mêlée... Notre jeune fille trouvait ça difficile de se retrouver de l’autre… »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Texte de David menes-Rodriguez avec la collaboration du CF22jan20


Reg: Julia était mêlée... Notre jeune fille trouvait ça difficile de se retrouver de l’autre côté de l’océan. Elle trouvait ça difficile de ne pas se reconnaître par la couleur de sa peau. Chaque partie de son corps parlait d’un passé nébuleux.

Lys: Tu parles-tu de l’histoire que t’as raconté tantôt et qu’on comprenait rien?

Reg: Tiissss. Rien n'était précis, simple, rationnel. Elle n'était pas consciente d’où elle venait exactement ni qui étaient ses parents. Est-ce que c’est quelque chose qu’on veut tous savoir ça d'où l’on vient, qui l’on est, connaître notre identité…? Pourquoi notre corps ressemble à c’qui’ya d’l’air?

Lys: Je ne sais pas… Mais pour certains d’entre nous, l’identité se retrouve plutôt dans le futur. Alors on avance comme si le moment présent était un petit bateau sur le fleuve… On change de lieux, de job, d’amis, notre corps change, et même des fois nous pouvons changer notre corps... Moi, pendant l’adolescence j'étais sportive, punk, hippie ... J’avais du plaisir à ne jamais me dévoiler complètement, juste laisser entrevoir…

Reg: Ouais! Y a plein de façons de jouer à ce jeu qu’est la vie, et certainement, on a tous des cartes de couleurs différentes! Moi, quand je suis arrivée en Gaspésie j'étais trop petite et pas prête pour penser à tout ça. Je me suis tout simplement cachée à l'intérieur de ma peau. Je ne pouvais pas me regarder dans un miroir, j’avais peur de voir trop loin. J’ai donc commencé par regarder à travers la fenêtre… Jour après jour je ne trouvais pas les réponses que je cherchais...

Lys: Alors, quelques années plus tard, j’ai pris mon courage à deux mains, et je me suis lancée vers l’inconnu... sur le pouce, j’ai été me chercher du travail dans la ville de Québec, et sur la route, j’ai commencé à tisser des liens avec des gens très sympathiques.... HEY, tu me fais vraiment penser à … on faisait du co-voiturage ensemble... tu m’avais lifté de Kamouraska jusqu’à Québec dans le temps! C’est quoi ton nom..?

Reg: le père de ma coloc…. Ben oui, vous nous avez aidé à déménager!

Lys: Dans le fond, l’histoire de la petite fille, ça pourrait être un peu l’histoire à tout le monde… on a tous des histoires un peu de même où on a décidé de prendre notre valise, et partir à l’aventure, apprendre à se connaître soi-même… je sais! On va jouer à tisser des liens entre nos histoires! Checkez ben… (explications) Dites votre nom, et d’où vous venez, votre espoir, et lancez la à quelqu’un autour de vous! Gardez en main le morceau de fil et lancez-le au prochain! Le public est tissé ensemble. Et maintenant, SOULEVEZ la toile en l’air, la partie que vous tenez dans votre main, levez-la dans les airs! Et contemplez la mosaïque que vous avez tissée ensemble! Bravo! Maintenant… ramenez la toile en avant (sur scène…)

Lys: Cette boule de toile, ce sont toutes vos histoires rassemblées en une grosse boule d’énergie… Maintenant, transformons-la en SON.

Reg: (chants participatifs avec la foule) - impro