TissCabaretmétissé2020

De TEXTEMachine
(Redirigé depuis Tiss2020)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Texte de David Menes-Rodriguez, Lysandre Murphy-Gauthier et Regina Rechheirzer avec la collaboration du CF22jan20

Mot de bienvenue

MOT DE BIENVENUE

Reg et Lys arrivent. Lys a un dictionnaire.

Lys: “Bonsoir mesdames et messieurs.

Reg: Guten Abend liebe Gäste.

Lys: Buenas noches damas y caballeros

Reg: Buona notte, ragazzi e ragazze

Lys: masa' alkhayr sayudati w sadati

Reg: Good evening ladies and gentlemen

Lys: Bienvenue cher public hétéroclite venus des quatre coins de la ville, de la campagne et des environs, et des terres lointaines.

Reg: Willkommen liebe bunte Gäste von den …

Lys: Bienvenido querido publico abigarrado venido de los quatro rincones de la ciudad, del campo, alrededores, y tierras lejanas.

Reg: Benvenuti caro pubblico eterogeno venuti dei quattro angoli della città, dalla campagna ed i dintorni e di terre lontane.

Lys: eazizi aleama ... marhabaan bik... (Cher public… Bienvenue)

Reg: Welcome dear heterogeneous audience from all four corners of the city, of the countryside and the other areas, and faraway lands…

Lys: Nous sommes heureuses de vous présenter TISS, le Cabaret métissé.

Reg: Wir sind sehr sehr glücklich …

Lys: Somos muy felices de presentaros TISS, el Cabaret mestizado.

Reg: Siamo moltissimo felice di presentarvi il Cabaret misto.

Lys: kabarih mukhtalita

Reg: We are so pleased to gather here today for “TISS Cabaret métissé” Rendez-vous… A propos Café au lait… Pas de chat… Faux pas… La cucaracha… (mini pause) - etceteraaaa… ** plugger ‘repertoire’ plus loin dans le show!

Lys: Eh oui, un CABARET… Les premiers cabarets, créés en France au 16e siècle…

Reg: Nein, die ersten Kabarette waren in Deutschland…

Lys: No, fue en Paris… Pero no vamos a traducir todo en todas los idiomas, hay mucha confusion, nos vamos a volver locas…

Reg: Ma percheeee, c’è gente che non capisce francese, che non capisce l’inglese, che non capisce il tedescho, che non capisce l’arabo…

Lys: Non non attend attend… il faut qu’on simplifie là, c’est trop chaotique, ça suffit…

(On chasse Anook - langue des signes - de la scène)

Reg: Oh… Alright… Well… Cabarets were places where people gathered to eat, drink, see a variety show with jokes about hot subjects like politics, social worries, and of course sex.

Lys: Oui oui. sex. Métissage, qui vient de l’union féconde entre deux univers, d’origines différentes.


(Reg fouille dans le dictionnaire, le tend à Lys)


Lys: Mais regardons la définition du dictionnaire!

(Lys lit la définition sur TON EXCITÉ)... Métissage culturel: Production culturelle résultant de l’influence mutuelle de civilisations en contact.


CRIQUET par Reg pendant qu’elle cherche.


Lys: Hey… tu m’niaises?

Reg: I “tease” you…

Lys: Tu me tease? Tu me tiss?

Reg et Lys: Métissssss… métisssss...Tsss tss tsss tss tsss…

Lys & Reg: CHANSON TISS + danse


Lys: Attends… Si tu chantes en français, ça veut tu dire que tu parles français?

Reg: Ben Oui oui… je parle français, je viens de St-Polycarpe…

Lys: AH ben là GÉRITOL! Moi je viens de Trois-Rivières…

Reg: Trifluvienne, esti!??

BIG HUG, TAPÉ DANS LA MAIN, COUP DE HANCHE REGARD ENTRE NOUS DEUX… SILENCE… on se tourne vers le public.


Lys Reg: TISS, Cabaret métissé… L’art de “Vivre Ensemble” .

Reg: L’art… oui, L’ART. Voyons voir la définition… (dictionnaire)

Lys: Car ce soir nous proposons une mosaïque, une brochette d’artistes de différentes cultures, en différentes langues et de disciplines artistiques… et qui se rejoignent sur notre scène pour parler du métissage au travers l’ART.

Reg: Ah voilà! L’ART: Aptitude, habileté à faire quelque chose…

Lys: Ça veut dire que tous ici avons le pouvoir, la capacité de faire de l’art… Nous sommes tous artistes de nos vies.

Reg: Et si l’Art était notre langage universel le plus accessible à tous les humains, tous les peuples… si c’était le lien pour nous unir. Une clé! La porte vers un monde uni, collaboratif et plus sensible...? Parce que la sensibilité c’est une force!

Lys: Comme si dans le fond à sa plus simple expression, l’humain pouvait communiquer avec son coeur, avec son âme… comme si tout à coup, y’avait pu de frontières… pu de barrières… juste des rêves à réaliser… (Rêveuse, silence quelques secondes)

Reg: Hey… ça me rappelle l’histoire de la petite fille…


(On se met à parler moins fort, plus juste entre nous)


Lys: Ah mais non raconte pas cette histoire-là, pas maintenant…

Reg: Ouin ok, y a pleins de monde qui attendent, ok, ça devient peut-être un peu long…

Lys: Ouin ok… mais on pourrait peut-être aller préparer…


(On quitte en faisant ooommmmm… Mangalo gao vient s’installer pendant qu’on parle)

La petite fille 2

Reg: Julia était mêlée... Notre jeune fille trouvait ça difficile de se retrouver de l’autre côté de l’océan. Elle trouvait ça difficile de ne pas se reconnaître par la couleur de sa peau. Chaque partie de son corps parlait d’un passé nébuleux.

Lys: Tu parles-tu de l’histoire que t’as raconté tantôt et qu’on comprenait rien?

Reg: Tiissss. Rien n'était précis, simple, rationnel. Elle n'était pas consciente d’où elle venait exactement ni qui étaient ses parents. Est-ce que c’est quelque chose qu’on veut tous savoir ça d'où l’on vient, qui l’on est, connaître notre identité…? Pourquoi notre corps ressemble à c’qui’ya d’l’air?

Lys: Je ne sais pas… Mais pour certains d’entre nous, l’identité se retrouve plutôt dans le futur. Alors on avance comme si le moment présent était un petit bateau sur le fleuve… On change de lieux, de job, d’amis, notre corps change, et même des fois nous pouvons changer notre corps... Moi, pendant l’adolescence j'étais sportive, punk, hippie ... J’avais du plaisir à ne jamais me dévoiler complètement, juste laisser entrevoir…

Reg: Ouais! Y a plein de façons de jouer à ce jeu qu’est la vie, et certainement, on a tous des cartes de couleurs différentes! Moi, quand je suis arrivée en Gaspésie j'étais trop petite et pas prête pour penser à tout ça. Je me suis tout simplement cachée à l'intérieur de ma peau. Je ne pouvais pas me regarder dans un miroir, j’avais peur de voir trop loin. J’ai donc commencé par regarder à travers la fenêtre… Jour après jour je ne trouvais pas les réponses que je cherchais...

Lys: Alors, quelques années plus tard, j’ai pris mon courage à deux mains, et je me suis lancée vers l’inconnu... sur le pouce, j’ai été me chercher du travail dans la ville de Québec, et sur la route, j’ai commencé à tisser des liens avec des gens très sympathiques.... HEY, tu me fais vraiment penser à … on faisait du co-voiturage ensemble... tu m’avais lifté de Kamouraska jusqu’à Québec dans le temps! C’est quoi ton nom..?

Reg: le père de ma coloc…. Ben oui, vous nous avez aidé à déménager!

Lys: Dans le fond, l’histoire de la petite fille, ça pourrait être un peu l’histoire à tout le monde… on a tous des histoires un peu de même où on a décidé de prendre notre valise, et partir à l’aventure, apprendre à se connaître soi-même… je sais! On va jouer à tisser des liens entre nos histoires! Checkez ben… (explications) Dites votre nom, et d’où vous venez, votre espoir, et lancez la à quelqu’un autour de vous! Gardez en main le morceau de fil et lancez-le au prochain! Le public est tissé ensemble. Et maintenant, SOULEVEZ la toile en l’air, la partie que vous tenez dans votre main, levez-la dans les airs! Et contemplez la mosaïque que vous avez tissée ensemble! Bravo! Maintenant… ramenez la toile en avant (sur scène…)

Lys: Cette boule de toile, ce sont toutes vos histoires rassemblées en une grosse boule d’énergie… Maintenant, transformons-la en SON.

Reg: (chants participatifs avec la foule) - impro