Acte I - Scène 4 - Simone II

De TEXTEMachine
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Combat contre la poupée-hydre

À Basirhat (Inde), près de Calcutta, près de la frontière bangladaise - Simone, ayant accès à un ordinateur, en profite pour prendre ses messages. Elle ouvre le dernier que sa fille Inès lui a envoyé, qu'elle relit. (Signature d'Inès : Ta poupée d'amour.) Exposition du drame de sa relation avec sa fille.

  • (Projection si possible, sinon lecture, ou si possible, un message vidéo projeté via le net?)

Simone hésite à répondre. Brossant ses souliers de clown, elle s'approche chaque fois de l'écran, pour finalement s'en détourner. Elle range ses choses dans sa chambre, encore plus petite que la précédente. Sournoisement, une poupée s'échappe de la valise et fait la curieuse dans les affaires de Simone. Poursuite entre Simone et la poupée, que la clown finit par attraper pour l'enfermer dans la valise. Cependant, en s'éloignant de celle-ci, la poupée s'est accrochée à elle par un fil, qui lui permet de sortir (lazzi du fil qui se déroule). La poupée sort de la valise... ELLE EST DOUBLE!!!! Combat de la POUPÉE-HYDRE. Chaque fois que SimonE arrive à enfermer la poupée dans la valise, une autre en sort, elles sont toujours plus nombreuses, qui toutes lancent des mamans à tout bout de champ. Chaque tête est l'expression d'une facette de son complexe oedipien.

  • (On s'entend là, si c'est possible, et peut-être par l'usage de projection, oui oui, Aurélie est contente.)

Finalement, attrapant la poupée originale, elle la berce et l'endort, lui chuchotant des: Je t'aime et des: Dors bien, la déposant finalement dans la valise et lui disant: Bonne nuit, doucement en l'embrassant. Les autres poupées retournent pareillement dans la valise. SimonE a vaincu! Fiou! Simone revient à elle et se rapproche de l'écran d'ordinateur. Elle repasse sur le message de sa fille, puis y répond. Même jeu de projection. Elle termine par les mêmes mots avec lesquels elle a endormi le terrible flot des poupées: MAMAN!

  • Note - FB: Pendant toute cette scène, on pourrait voir, sur un côté de la scène, Inès à son bureau d'étudiante. Connectée sur le Net, elle reçoit live les nouvelles de sa mère et lui renvoie le petit vidéo. L'idée est de créer un espace de rapprochement entre la mère et la fille, montrer qu'elles sont proches l'une de l'autre malgré la distance. Par exemple, le décor pourrait être fait des 5 panneaux (ou 4 panneaux en coin), créant les deux chambres où l'une et l'autre se trouvent. On peut dès lors prévoir des déplacements en effet miroir (collées au même mur, peuvent se regarder à travers un miroir, etc.)


Suite à Acte I - Scène 5 - Répétition II Retour à Acte I - Scène 3 - Café - Jules et Inès I Retour à L'Anneau désert - ProdÉcriture